EQUIPE

Nicolas Bel

Nicolas Bel est un jardinier des toits et un expert reconnu de l’agriculture urbaine. Inspiré par le biomimétisme des écosystèmes, il se passionne pour les toits maraîchers et lance le projet de toit productif à AgroParisTech puis la société Topager.

Ingénieur INSA de Lyon, il conduit pendant 3 ans des projets en Haïti. De retour en France, il passe l’agrégation de mécanique et se spécialise dans l’enseignement de l’éco-conception et du biomimétisme. Nicolas se consacre aujourd’hui à la recherche appliquée de solutions durables pour rendre la ville comestible. Aimant partager les idées et son savoir faire, il anime régulièrement des conférences, des ateliers et est l’auteur d’un livre  pour le grand public : “Potager urbain“.

Frédéric Madre

Ingénieur écologue UPMC/ENS/AgroParisTech, Frédéric Madre a travaillé pendant quatre ans dans une entreprise spécialisée dans la végétalisation des toitures et des façades sous tous ses aspects, de la mise en œuvre des différentes techniques à la sélection d’espèces adaptées.

En 2010, il commence une thèse sur la biodiversité des bâtiments végétalisés et publie plusieurs articles de référence, tout en s’investissant en parallèle dans le projet de toit productif à AgroParisTech.

Chercheur associé et Docteur du Muséum national d’Histoire naturelle en écologie urbaine, Frédéric cofonde Topager en y apportant son expertise scientifique et technique. Il se consacre à la recherche/action en étudiant chaque projet comme un écosystème particulier.

Anthony Robard

Après des études d’Histoire et une expérience de chargé de mission au sein des relais d’information de la Commission européenne à Strasbourg et en Normandie, il intègre une école de commerce en tant que formateur sur les questions européennes et responsable pédagogique. En 2010, il reprend l’école de commerce avec 3 associés et en assure la gestion et le fonctionnement. En 2013, il quitte ses fonctions dans l’école et est nommé Président de Topager.

Lucie Monthioux

Titulaire d’un Bachelor en Administration des Affaires, HEC Montréal, et d’un Master en Développement agricole durable et Sécurité alimentaire de l’Université Paris Sud 11, Lucie a animé des ateliers autour du potager à Montréal et Paris. Maître composteur, elle rejoint Topager et se consacre, notamment, aux jardins potagers pour les restaurants et les entreprises.

Julie Delobel

Ingénieur en Génie des Systèmes Urbains de l’Université de Technologie de Compiègne (UTC), Julie a commencé à travailler dans le domaine de l’environnement appliqué au bâti (certifications HQE et BREEAM) et de l’urbanisme. Cette expérience l’a amenée à se passionner pour les questions liées à la présence des écosystèmes en ville. Elle rejoint ainsi l’équipe de Topager, notamment sur les études techniques.

Adrien Dussouchet

Ingénieur paysagiste diplômé de L’Ecole Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage, Adrien a commencé par exercer le métier de maître d’œuvre dans un bureau d’études au Maroc. Passionné par l’agriculture urbaine, il devient porteur de projet de l’Agrocité (ferme urbaine expérimentale à Colombes). Il intègre Topager principalement sur les activités de conception et de réalisation de chantiers.

Dan Hallström

Dan est ingénieur paysagiste, diplômé de L’Ecole Nationale Supérieure de la Nature et du Paysage. Après avoir collaboré à la conception de projets linéaires au sein de SETEC International, il se reconvertit au chantier. Ses différentes expériences pour des entrepreneurs parisiens le poussent progressivement à s’intéresser à la menuiserie d’extérieur. Parallèlement il s’investit dans plusieurs projets associatifs d’agriculture urbaine. Dans l’équipe Topager, il participe à la réalisation des projets.

Lisa Dufresne

Architecte diplômée d’État de l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Toulouse, Lisa s’intéresse tout particulièrement aux liens entre ville et nature. A l’issue de son diplôme intitulé “Des champs à l’assiette”, elle réalise un stage chez Topager questionnant le rôle des architectes dans la végétalisation des villes. Après une pratique en maitrise d’œuvre, elle réintègre l’équipe sur les études de conception et le soutien administratif.

Alexandre Huguet

Ingénieur agro-alimentaire diplômé de Polytech Lille, Alexandre se découvre une passion pour l’agriculture urbaine et la biodiversité en milieu urbain au cours de son projet de fin d’études axé sur la mise en place d’un jardin sur les toits de Polytech Lille. Il se réoriente ensuite en suivant la formation intitulée ingénierie des espaces végétalisés en ville (IE2V) proposée par Agroparistech. Après avoir travaillé dans un jardin d’insertion (Abeilles maraîchères), convaincu de la nécessité de multiplier les espaces verts cultivés en ville, il intègre Topager en 2016 sur les activités de planification, suivi et réalisation de chantiers.

Aliénor Layet 

Paysagiste DPLG diplômée de l’école nationale supérieure d’architecture du paysage de Lille, Aliénor est passionnée par la ville et les modes de vie urbain. Après un diplôme sur la Plaine Saint-Denis, ancienne plaine maraîchère, elle s’interroge sur la possibilité de réintégrer  l’agriculture  à nos modes de vie urbain et contemporain. Diverses expériences au seins d’association développent son intérêt pour la transmission et l’éducation populaire.  C’est ainsi qu’elle intègre l’équipe de Topager en juin 2017 pour l’animation et l’entretien des sites.

Flore Aste

Titulaire d’un bac professionnel en Aménagement paysager de l’Ecole du Breuil, Flore s’intéresse au mélange entre vocation ornementale et nourricière dans les espaces verts. Elle se consacre aujourd’hui à l’entretien des jardins créés par Topager et à l’animation d’ateliers d’agriculture urbaine

Flavie Mayrand

Durant sa thèse en science de l’environnement à Agroparistech, Flavie a proposé une nouvelle méthode pour caractériser le lien entre fonctionnement du sol et diversité végétale des aménagements paysagers autoroutiers, afin de proposer des mesures pour valoriser la biodiversité. Après un postdoctorat au Muséum national d’Histoire naturelle sur la biodiversité des murs végétalisés, elle rejoint Topager et se consacre à la R&D. Elle est également attachée d’enseignement et de recherche au Muséum national d’Histoire naturelle en écologie urbaine.  

Pierre Allain

Titulaire d’une licence de Biochimie et d’un BTS Agricole Gestion de l’Eau en Agriculture et Urbanisme, Pierre s’intéresse aux enjeux de l’alimentation mondiale et découvre le métier de maraicher au Sénégal, en Colombie et en France. A Paris, il s’investi dans la culture urbaine du houblon dans le milieu associatif. Remontant la filière alimentaire, de la cuisine au potager, il intègre l’équipe Topager pour la conception des systèmes d’irrigation, ainsi que la réalisation, l’entretien et l’animation des projets.

Eloïse Masson

Ingénieure paysagiste diplômée d’Agrocampus-Ouest à Angers, Eloïse est sensible au lien entre maraîchage et aménagement. Après une approche de la sensibilisation du grand public à l’aménagement urbain et paysager, elle se consacre depuis octobre 2017 aux études de conception paysagère chez Topager.

Loïc Lepinard

Ingénieur agronome diplômé de l’université de Gembloux en Belgique, Loïc est passionné par le paysage comestible et par l’inclusion de l’humain au sein d’écosystèmes riches et variés. Après ses premiers pas dans l’agriculture urbaine au sein d’associations au Québec et au Népal, il a intégré Topager depuis juillet 2017. Il est en charge des activités de maraîchage et de planification des cultures. Actuellement il est responsable d’un potager de 365m2 sur les toits du Bon Marché, la production est destinée au restaurant La Table de ce grand magasin parisien.

Aude Bougeard

Titulaire d’un Master 1 Paysagiste concepteur obtenu à l’ESAJ à Paris et d’un Master 2 Jardins Historiques, patrimoine et paysage à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Versailles-Sorbonne, Aude a commencé son parcours professionnel en bureaux d’étude, à Paris, en Bretagne, au Canada puis dans différents jardins botaniques en Europe. Elle parfait son expertise en 2016 dans les jardins du Trianon au domaine de Versailles. Depuis Août 2017, Aude a intégré Topager en tant que paysagiste.

Romain Stivala

Titulaire d’un diplôme d’ingénieur en horticulture, Romain a cherché à concilier plusieurs domaines comme les sciences du végétal, l’architecture, et le design urbain. La végétalisation des bâtiments s’est présentée comme une évidence pour lui. Après des expériences professionnelles sur les sujets des toitures et murs végétalisés, il intègre Topager pour travailler sur les projets de végétalisations verticales.

DANS LA PRESSE

LeMonde.fr, Planète : Et si on essayait l’agriculture sur un toit ?

Présentation du potager du Pullman Tour Eiffel dans l’article.

Ushuaïa TV, Bougez Vert : Yannick Alléno et son potager bio

Présentation du Potager du toit de la Maison de la Mutualité avec le chef étoilé Yannick Alléno et Lucie Monthioux de Topager.

France Culture, Reportage radio : Construire sur les toits

A l’occasion du colloque « Toit sur Toit  »  à la maison d’architecture en île de France, reportage au jardin potager construit sur le toit de l’hôtel Pullman Tour Eiffel, avec Nicolas Bel de Topager.

Canal +, Plateau télé à La Nouvelle Edition : Les potagers urbains

Début à 3:00 minutes. Présentation du livre « Potager Urbain ».

Rustica, Reportage photo : Un potager pour la brasserie Frame à Paris (75)

La brasserie Frame à Paris 15ème, a le plaisir de disposer depuis cet été d’un potager de 600 m2 utilisable en direct pour la confection des plats du restaurant et des cocktails du bar. Rustica l’a visité pour vous.

Instant Parisien, Article et photos réalisés : Un potager sous la Tour Eiffel

Topager ouvre « les portes du paradis vert : le potager quatre étoiles de la Tour Eiffel » pour l’Instant Parisien.

Jardins de France, Murs, toitures, verdure… , Article : Témoignage de « Topager », spécialiste des potagers sur toits

« Imiter les écosystèmes pour rendre la ville durable, telle est l’ambition de notre jeune entreprise innovante, Topager. Nous mettons en œuvre des projets de potagers et de refuges de biodiversité, notamment sur les toits de Paris. »

TF1, Journal télévisé 20h : Les potagers urbains gagnent du terrain

Les potagers urbains se développent de plus en plus dans des grandes villes telles que Paris. Les architectes commencent même à prendre en compte ces nouveaux jardins suspendus dans leurs constructions.

Canal+, Made in Pauline : Et si on faisait pousser des salades sur nos toits?

Pauline a grimpé sur le toit de l’Agroparistech où des scientifiques étudient l’avenir de l’agriculture urbaine…

Article du Ministère Français de l’Agriculture : Alimentation durable, un potager sur les toits de Paris

INNOVATION : L’école AgroParisTech, située dans le 5ème arrondissement de Paris, a transformé son toit en potager laboratoire. L’objectif ? « Tester des solutions innovantes destinées à cultiver de façon durable en milieu urbain. Des potagers pourraient ainsi verdir plusieurs hectares de toitures parisiennes en réutilisant compost, déchet de bois, marc de café…  »

Article de PARIS : AgroParisTech expérimente le potager sur toit

Le toit de l’école AgroParisTech, au 16 rue Claude Bernard 75005, a été transformé en laboratoire pour tester des solutions innovantes destinées à cultiver de façon durable en milieu urbain. Des potagers pourraient ainsi verdir plusieurs hectares de toitures parisiennes en réutilisant compost, déchets de bois, marc de café…

Video de lemonde.fr : Agriculture urbaine : l’avenir est sur les toits

Au printemps dernier, Nicolas Bel et son associé Nicolas Marchal, tous deux ingénieurs, ont investi le toit de l’école AgroParisTech, en plein cœur de Paris. Avec l’aide du Musée du Vivant et de l’INRA, ils ont transformé cette vaste terrasse de 800 mètres carrés en potager expérimental.

Article de LeParisien.fr : Des potagers fleurissent sur les toits de Paris

Et si les légumes des citadins poussaient sur le toit de leurs immeubles? Alors que les expériences se multiplient à Paris, des ingénieurs tentent de trouver un terreau naturel, riche et le plus léger possible.

 Video de 2DFmediathek : Uber den Dachern von Paris

Die Franzosen achten beim Essen penibel auf die Qualität und das es möglichst aus Frankreich kommt. Jetzt baut ein pfiffiger Pariser sein eigenes Gemüse auf dem Dach an.

Article de GiornalettismoUn orto tra i tetti di Parigi

Due ingegneri con il pollice verde coltivano dalla primavera scorsa una superficie di 600 metri quadri sul tetto di un istituto universitario della capitale francese. Servendosi dei principi della biomimetica dicono di aver realizzato il substrato perfetto. Il futuro dell’agricoltura è in città?

© 2012-17 - Topager. Tous droits réservés.